Installation WordPress multi-site multi-domaine

WordPress Multisite Multi-domaineUn certain nombre de raisons fait que WordPress est très populaire aujourd’hui parmi les CMS open source du marché :

  • simplicité d’utilisation
  • développement très actif avec une communauté importante
  • de nombreux plugins et thèmes prêts à l’emploi
  • un référencement facilité

mais la raison principale qui certainement augmente cette popularité est sa capacité de créer plusieurs sites à partir d’une seule installation de manière assez simple.

Il n’y a qu’à voir les deux études de cas proposées lors du WordCamp Paris 2014 qui ont fait la part belle à WordPress multisite.

Personnellement, j’ai découvert WordPress multisite dès mon premier projet WordPress. Contrairement à ce que j’ai pu lire à l’époque je pense que même pour deux sites, cette possibilité doit être envisagée.

En effet, si vous vous adressez à deux cibles différentes, que vous avez deux design assez différents, il sera bien plus simple de gérer cela sur deux sites différents.

La force du multisite c’est que vous n’aurez qu’une seule instance de la plateforme WordPress pour gérer les deux sites.

Comme j’ai aujourd’hui un nouveau projet WordPress multisite, il me semble que mon environnement de développement doit être le reflet de l’installation hébergée afin d’être plus efficace.

C’est donc au travers de ce billet que je vais expliquer comment j’ai procédé pour obtenir un environnement WordPress multisite sur ma machine de développement.

Contexte

Comme souvent en développement, il est judicieux de préparer la construction d’un site internet sur un environnement spécifique. Cela permet de se soustraire à des livraisons fréquentes pour voir les résultats; ce qui est parfois assez fastidieux quand on est limité à le faire par FTP.

Cela facilite la maintenance également, puisque, lorsque le site internet est en ligne, on peut effectuer les tests sur un environnement sans venir perturber le fonctionnement du site.

C’est l’intérêt de pouvoir travailler de manière parfaitement autonome, mais en contrepartie il faut essayer de coller le plus possible à l’hébergement final du site internet afin de ne pas avoir de surprise lors de la mise en ligne du projet.

Pour un site WordPress simple cela se passe plutôt sans difficulté, mais pour une installation multisite, il y a quelques paramétrages supplémentaires qu’il va falloir appliquer afin d’être au plus près du site de production. C’est que je vous propose au travers de ce billet.

Les pré-requis

Wamp Server

Depuis longtemps déjà, pour développer sur une machine sous windows, j’ai fait confiance à Wamp Server.

Donc ce qui est expliqué dans ce billet tient compte de ce cas particulier, mais peut sans nul doute être décliné à d’autres plateformes (easyphp, XAMP) ou systèmes d’exploitation (MAMP, LAMP) puisque la majeure partie de la configuration concerne le serveur web Apache.

Ayant eu l’occasion de travailler récemment sous Mac OS X (Mavericks), je confirme que le présent billet permet d’appliquer les instructions de ce billet, pour monter un WordPress multisite sur un environnement MAMP (3.0.5). J’apporterai bientôt les quelques précisions nécessaires.

WordPress 3.5 et +

A partir de cette version de WordPress, il n’est plus nécessaire de créer un répertoire blogs.dir, comme indiqué dans pas mal de tutoriels (Cf. le § Uploaded file Path sur la page du codex).
Le plugin MU Domain Mapping n’est pas nécessaire pour effectuer une installation multisite multidomaine. Personnellement, je ne l’utilise plus pour faire ce genre d’installation.

NB : ce qui est expliqué ici est également valable avec WordPress 4.0 et +. J’ai pu le vérifier sur un projet très récemment avec WordPress 4.6.1

 

 Limitations

Je décris dans ce billet, l’installation de WordPress multisite, pour 2 noms de domaines distincts. Le cas d’une installation en  sous-répertoire, n’est donc pas traité dans ce billet mais les premières étapes pour basculer WordPress en multisite restent identiques.

Convention: dans l’ensemble de ce billet, j’utiliserai par convention {wampDir} pour indiquer le répertoire d’installation de Wamp Server

testwp1.fr et testwp2.fr seront les 2 noms de domaine utilisés pour vous expliquer la marche à suivre.

Avant de démarrer l’installation de WordPress multisite

En fait, comme souvent, il faut être méthodique et suivre scrupuleusement la documentation proposée par le codex avant de se lancer tête baissée dans la configuration.

Notamment, il ne faut pas oublier de lire une autre page du codex intéressante avant de commencer son réseau de site WordPress. On y apprend notamment

  • qu’il faut faire son choix entre sous-domaine ou sous-répertoire avant de commencer
  • et dans le pré-requis qu’il n’est pas possible d’utiliser l’adresse IP 127.0.0.1 ou localhost pour fonctionner en multisite

Configurer manuellement WordPress multisite

Voilà c’est parti ! On peut maintenant se lancer. C’est ce que je vais décrire en quelques étapes.

Etape 1 : Préparer WordPress

A cette étape, il s’agit, juste après son téléchargement, de décompresser WordPress dans un répertoire de votre installation Wamp Server.

Par exemple dans le dossier :

Attention ! il s’agit bien d’extraire de l’archive le contenu du dossier wordpress vers votre dossier testwp. sinon vous allez vous retrouver avec une arborescence du type {wampdir}/www/testwp/wordpress ce qui ne fonctionnera pas dans la suite de ces explications.

Cela vous permettra dans les étapes suivantes d’effectuer les vérifications nécessaires et de poursuivre l’installation de WordPress avec les URLs correctement configurées dès l’installation.

Etape 2 : configurer son serveur web

Je place cette étape ici car, comme nous l’avons vu dans le chapitre précédent, nous sommes dans l’impossibilité d’utiliser l’URL localhost pour effectuer l’installation multisite de WordPress.

Nous allons donc définir des noms de domaine « fictifs » (testwp1.fr et testwp2.fr) sur notre machine de développement.

Pour cela vous devez modifier le fichier hosts. Vous allez trouver ce fichier dans le dossier c:\windows\system32\drivers\etc. Il vous faudra des droits « administrateur » pour le modifier.

  • Lancez donc votre éditeur de texte préféré (notepad++ par exemple) en tant qu’administrateur et ouvrez ensuite le fichier hosts.

Exécuter notepad++ en tant qu'administrateur

  • définissez vos noms de domaine dans le fichier hosts

définir les noms de domaine dans le fichier hosts

donc ici testwp1.fr et testwp2.fr vers votre adresse IP locale, c’est à dire 127.0.0.1

  • testez que vos noms de domaine pointent vers la page d’accueil de Wamp Server pour valider la modification de votre fichier hosts

Vérifiez noms de domaine dans Wamp Server

  • configurez maintenant les Virtual Hosts Apache. Cela va permettre de définir le DocumentRoot (donc le dossier où vous avez décompressé WordPress) vers lequel devront aller les noms de domaine.
    Pour cela, modifiez httpd.conf (via wamp server) pour permettre l’inclusion du fichier de configuration des Virtual Hosts

Modifier httpd.conf apache pour Wamp Server

  • décommenter simplement la ligne Include conf/extra/httpd-vhosts.conf en supprimant le « # »

Include virtual hosts wamp server

  • modifiez ensuite le fichier de configuration {wampdir}/bin/apache/apache.2.2.22/conf/extra/httpd-vhosts.conf pour y ajouter les Virtual Hosts pour les 2 noms de domaine.

NB : si comme moi, vous avez plusieurs projets sur votre installation Wamp Server, vous avez certainement opté pour une installation simplifiée dans des sous-répertoires du dossier {wampdir}/www et un accès via l’URL http://localhost/monprojetweb.
Mais avec le paramétrage décrit ci-dessus vous allez créer une boucle de redirection sur votre installation WordPress

Boucle redirection Apache

  • pour prévenir ce problème, ajoutez ensuite dans le fichier {wampdir}/bin/apache/apache.2.2.22/conf/extra/httpd-vhosts.conf précédemment modifié les lignes suivantes

  •  redémarrer juste le service Apache

Redémarrer Apache dans Wamp Server

  • testez dans le navigateur que localhost (accès à la page d’accueil de Wamp Server) fonctionne correctement et que les noms de domaine renvoient sur le bon DocumentRoot et donc sur votre future installation WordPress.

tester-installation-apache

NB : L’erreur WordPress que vous obtenez est tout à fait normale puisqu’il n’est pas encore installé

Etape 3 : poursuivre l’installation de WordPress

La configuration de WordPress en multisite ne se fait pas, aujourd’hui, par un choix au moment de son installation mais par la modification manuelle de sa configuration. Cela tombe donc sous le sens, WordPress doit être préalablement installé et configuré en monosite.

NB : Je ne détaillerai donc pas ici son installation et je considère que vous êtes familier avec celle-ci et qu’elle n’a donc plus de secret pour vous.

  • Allez simplement à l’adresse http://testwp1.fr dans votre navigateur et poursuivez simplement l’installation de WordPress comme vous avez l’habitude de le faire (création du fichier de configuration, de la base de données …..)

Etape 4 : préparer WordPress pour le multisite

  • vérifiez que votre installation fonctionne. Pour cela, cliquez simplement sur le lien (en forme de bouton) en fin d’installation qui vous demande de vous connecter à l’administration

connecter-administration-wordpress

  • désactivez les extensions. En principe, si vous venez tout juste de faire l’installation, vous n’avez rien à faire car les 2 extensions fournies par défaut (Akismet et Hello Dolly) ne sont pas actives.

Désactivez les extensions WordPress

  • activez les permaliens dans les réglages de WordPress. Cela a pour conséquence la création du fichier .htaccess qui vous sera utile pour la prochaine étape.

Configurer permaliens WordPress

Ah ! Enfin, vous touchez au but, vous allez pouvoir enfin activer la capacité de WordPress à produire plusieurs sites à partir d’une seule et même plateforme.

Pour cela

  • ouvrez le fichier {wampdir}/www/testwp/wp-config.php
  • juste avant le commentaire
    /* C’est tout, ne touchez pas à ce qui suit ! Bon blogging ! */
    modifiez le fichier en ajoutant la ligne suivante

Voilà c’est tout, vous pouvez passer à l’étape suivante.

Etape 5 : créer votre réseau de sites WordPress

  • rafraîchissez la page tableau de bord dans l’administration de WordPress pour prendre en compte le paramétrage de l’étape précédente.
  • vous avez alors dans le menu Outils une nouvelle option Création du réseau que vous allez devoir choisir

Menu création du réseau WordPress

  • choisissez alors l’option en sous-domaines puis validez en cliquant sur le bouton Installer

creer-reseau-wordpress

  • vous obtenez alors sur la page suivante les éléments pour terminer la configuration multisite de WordPress en modifiant le fichier wp-config.php et .htaccess de votre installation
  • à partir du champ correspondant dans cette page copiez / collez dans le fichier wp-config.php les lignes suivantes juste derrière la ligne définie à la fin de l’étape 3.

  • concernant le fichier .htaccess copiez les lignes dans le champ correspondant et collez dans le fichier .htaccess créé à l’étape 3 par l’activation des permaliens.
    collez les lignes en remplaçant complètement ce qui s’y trouve entre les commentaires # BEGIN WordPress et # END WordPress

 NB : sur cette même page vous obtenez un superbe message d’erreur

Erreur installation multisite WordPress

vous pouvez ne pas en tenir compte car il concerne la création de sites dans le réseau multisite avec des sous-domaines créés à la volée dont on ne connait pas encore leur nom. Dans l’exemple traité ici, nous connaissons parfaitement les noms de domaine et comme nous le verrons un peu plus loin, tout fonctionnera parfaitement sans cette configuration DNS particulière.

  • rafraîchissez la page tableau de bord dans l’administration de WordPress pour prendre en compte le paramétrage, vous allez être déconnecté.
  • reconnectez-vous à l’administration, vous avez des indices qui vous indiquent que vous êtes maintenant bien avec une installation WordPress fonctionnant en multisite

WordPress MultisiteEn effet dans la barre d’administration vous avez maintenant un nouveau menu Mes sites qui vous donne l’accès à la configuration de chaque site du réseau, à l’administration du réseau de site et également accès à l’administration à chacun des sites.

Pour le moment, seul le site qui vous a servi de point de départ à la configuration multisite apparaît dans cette liste. L’utilisateur administrateur de départ est devenu Super administrateur, ce qui explique que l’accès à l’administration du réseau est possible.

L’étape suivante va consister à créer votre 2ème  Site dans le réseau.

Etape 6 : créer le second site dans le réseau WordPress.

Vous êtes bientôt arrivé au bout de votre installation multisite. Il ne vous reste plus, en effet, qu’à créer un deuxième site pour avoir finalisé complètement cette installation.

C’est assez simple :

  • choisissez dans la barre d’administration le menu Mes sites > Admin du réseau > Sites
  • cliquez sur le lien Ajouter

Ajouter site WordPress multisite

  • renseignez un sous-domaine. Nous verrons plus loin comment le modifier en domaine
  • renseignez le titre de votre site
  • renseignez l’email de votre super administrateur sinon un autre utilisateur sera créé et il n’aura accès qu’à ce site et non pas à l’ensemble du réseau.
  • validez en cliquant sur le bouton Ajouter un site
  • vérifiez la création du site par le menu Mes sites > Admin du réseau > Sites

Vérifier création site WordPress multisite

Vous remarquez, bien sûr, le lien visiter sous votre deuxième site mais si vous cliquez dessus, vous êtes dirigé vers la page http://second.testwp.fr qui n’existe pas puisque vous n’avez fait aucune configuration dans ce sens dans les étapes précédentes.

Pas de panique, vous allez remédier à ce dernier problème à l’aide de la configuration du site et ainsi atteindre votre objectif : avoir une installation WordPress multisite multidomaine enfin opérationnelle.

Là également, c’est assez simple :

  • cliquez sur le lien modifier de votre 2ème site dans la liste des sites

Modifier domaine WordPress multisite

  • saisissez le second domaine testwp2.fr en lieu et place de second.testwp1.fr
  • laissez la case cochée « Mettez également à jour les options siteurl et home »
  • validez en cliquant sur le bouton Enregistrer les modifications
  • vérifiez en cliquant sur le lien visiter, vous arrivez bien, maintenant, sur la page du second site avec l’URL http://testwp2.fr

Mais il y a encore un souci à régler. En effet, si vous essayez d’accéder à l’administration de ce second site, vous allez vous retrouver sur la page de connexion à l’administration.

Vous allez entrer l’identifiant et le mot de passe de votre unique utilisateur et WordPress vous renvoie l’erreur suivante

Erreur connexion administration WordPress multisite

Rappelez-vous à l’étape 4, vous avez renseigné un certain nombre de constantes dans le fichier wp-config.php pour configurer le réseau multisite WordPress.

L’une d’entre elle

indique que le domaine du site courant est testwp1.fr ce qui ne correspond pas à notre second site.

Remplacez alors cette ligne intégralement par celle-ci

afin d’indiquer que le domaine du site courant correspond au domaine dans l’URL d’appel à la page.

Rafraîchissez ensuite la page de connexion pour prendre en compte le paramétrage et essayez de vous connecter. En principe vous devriez accéder à l’administration WordPress à partir de ce second nom de domaine.

Il ne vous reste maintenant plus qu’à jouer avec les paramétrages du réseau de sites, avec ceux des deux sites afin d’obtenir deux sites bien différents et accessibles à partir de deux noms de domaines différents.

Exmple WordPress Multisite Multidomaine

Voilà, c’est maintenant la fin de ce tutoriel, plutôt long et détaillé. J’espère que vous avez réussi à tenir jusqu’au bout et qu’il vous sera utile pour découvrir la puissance du multisite avec WordPress.

Vous avez des questions ou des remarques sur ce tutoriel, n’hésitez pas à me laisser un commentaire.

75 réflexions au sujet de « Installation WordPress multi-site multi-domaine »

  1. Bonjour,
    Dans la démarche décrite cela sous-entend-il que chacun des deux sites dispose de sa propre base de données et qu’on a installé un wordpress pour chacun?

    • Bonjour,

      Lorsque l’on parle de multisite avec WordPress, on parle bien de l’installation d’un seul WordPress permettant la gestion de plusieurs sites différents – noms de domaine ou sous-domaines différents, éventuellement thèmes différents, contenus différents …

      Concernant la base de données, il y a donc également une seul base de données. A chaque nouveau site ajouté dans le réseau, des tables supplémentaires sont créées afin de permettre la gestion du nouveau site.

      Manu

  2. Merci infiniment pour ce tuto

    J’ai un « problème » entre guillemets parce que malgré tout le reste a parfaitement fonctionné.
    En faisant la modification du fichier htacces avec les nouveaux paramètres j’ai une erreur « 500 internal server error ».
    j’ai continué en gardant les anciens paramètres de ce fichier htaccess mais j’aimerais beaucoup comprendre à quoi est due cette erreur.
    PS: installation en local avec wampserver

    • Bonjour Sandra,

      Merci à toi pour l’utilisation de ce billet.
      Une erreur 500 avec un serveur apache dans ce cas de figure provient très souvent d’un problème de compréhension des directives dans le .htaccess justement.
      Probablement une erreur de syntaxe, une erreur lors du copier / coller dans ce fichier.

      Sans voir où tu en es réellement dans ton installation et sans voir le fichier .htaccess il est difficile de te répondre.

      Manu

  3. Bonjour,

    après la modification du .htaccess je n’arrive plus à me connecter à mon wp-admin
    (je suis donc revenu sur les étapes précédentes pour récupérer mes accès mais impossible d’activer le multisite)

    • Bonjour Amaury,

      Tu parles de la modification du .htaccess pour le multisite ? Cette modification n’intervient que quand tu as effectué la création du réseau de site dans l’administration surtout pas avant, sinon tu n’a effectivement plus accès à l’administration WordPress en mono-site.

      Modifie le .htaccess – que tu vas retrouver directement à la racine de ton dossier d’installation de WordPress – et remplace son contenu par

      # BEGIN WordPress

      RewriteEngine On
      RewriteBase /
      RewriteRule ^index\.php$ - [L]
      RewriteCond %{REQUEST_FILENAME} !-f
      RewriteCond %{REQUEST_FILENAME} !-d
      RewriteRule . /index.php [L]

      # END WordPress

      Si ton installation est dans un sous-dossier, précise ce sous-dossier sur la ligne RewriteBase sur sur le dernière ligne RewriteRule.
      Ensuite repars de là.

      En espérant que cela te débloque.
      Manu

  4. Bonjour,
    Merci pour ce tuto !
    Mais est-il possible de mettre en production 1 site (en sous-domaine) d’un multi-sites (que les autres sous-domaines du réseau restent en dév) ?

    • Bonjour Eve,

      Désolé pour le retard de réponse :-/
      Pour moi, Oui. Une grande partie de la technique est commune puisqu’il y a qu’une seule instance WordPress installée, mais la gestion des sites elle-même est séparée. C’est un des intérêts de WordPress en multi-sites. Tu peux donc interdire l’accès public à 2 des sites et l’autoriser pour le 3ème.

      Bonne continuation
      Manu

  5. Bonjour,

    Merci pour ce tuto.
    Avec des version récentes de wordpress, cela fonctionne bien. A l’époque, j’avais commencé avec une version antérieure à 3.5 et malgré mes virtual hosts et autres configuration, je n’étais pas arrivée jusqu’au bout.
    En tout cas, cela répond parfaitement à mes besoins psuique mon blog est en wildchar domains.
    Par contre, le multi-site ne semble fonctionner que si on reste sur le port 80. Donc si on a skype, il faut penser à aller dans les options avancées de connexion de skype pour ne pas utiliser les ports 80 et 443 pour ne pas entrer en collision avec les ports apache de xampp.
    J’ai essayé d’utiliser les ports 81 et 444 sur xampp mais wordpress, à l’étape du multi-site en réseau m’indique que ce n’est pas possible de le faire sur le port 81 malgré le fait que j’avais pu installer wordpress sur le port 81.

    • Bonjour Ketty,

      Merci et content que ce billet t’est permis d’aller jusqu’au bout.
      Avec skype dès que l’on veut travailler avec wampserver sans se prendre la tête, il est effectivement judicieux de supprimer le paramétrage de ports par défaut (port 80 et 443) et pas seulement avec WordPress multisite.

      Manu

  6. Bonjour,
    Merci pour le tuto.
    Il y a un soucis que je n’arrive absolument pas a resoudre …
    ma multi boutique gere a la fois des sous-domaines et des domaine.
    ex :
    site principal -> http://lesitepro.fr/
    sous domaine -> http://mtp.lesitepro.fr/
    domaine -> http://www.taxi-marseille-aeroport.com/
    mais pour le domaine -> http://arpatkat.com/
    J’ai un /wp-signup.php?new=arpatkat.com qui vient se rajouter alors que j’ai fait la meme config.

    Savez-vous d’où ca peut venir ?

    ci-dessous une partie de mon fichier config

    define(‘MULTISITE’, true);
    define(‘SUBDOMAIN_INSTALL’, true);
    define(‘DOMAIN_CURRENT_SITE’,  ». $_SERVER[‘HTTP_HOST’]. »);
    define(‘PATH_CURRENT_SITE’, ‘/’);
    define(‘SITE_ID_CURRENT_SITE’, 1);
    define(‘BLOG_ID_CURRENT_SITE’, 1);
    define(‘COOKIE_DOMAIN’, false);
    define( ‘NOBLOGREDIRECT’, ‘http://lesitepro.fr’ );

    Merci

    • Bonjour, désolé pour la réponse tardive, il semblerait que tu es trouvé la solution.
      Sans voir ce qu’il se passe, il m’aurait été difficile de répondre mais peut-être peux-tu nous éclairer sur le problème rencontrer ? et la solution trouvée ?

      Merci
      Manu

  7. Bonjour,

    Merci pour ce joli tuto que j’ai lu jusqu’à la fin… Mon problème est le suivant: je souhaite réaliser un site multisite en 3 langues (fr, en et it) avec l’url MonSuperSite.com. Je souhaiterais qu’en Italie, mon site pointe vers MonSuperSite.com/it/, en France vers MonSuperSite.com/fr/ et au USA vers MonSuperSIte.com/en/. Comment peut-on faire cela? Merci pour votre réponse.

    • Bonjour Jules,

      Merci !
      L’extension WPML répond à ce besoin sans avoir l’utilité de faire un multi-site. Si malgré tout tu souhaites gérer cela en multi-site sans plugin de traduction, c’est possible aussi car tu peux définir la langue dans les réglages généraux de chaque site du réseau.
      Mon billet traite plus la configuration en sous-domaines et comment le faire sur une machine de développement, mais il est possible de construire un multi-site en sous-dossiers (Cf. Etape 4) comme tu souhaites le faire.
      Cela ne devrait pas changer grand chose sur l’installation de WordPress en tant que telle, mais cela va simplifier toute la configuration apache nécessaire en local avec plusieurs sous-domaines ou domaines.

      Voilà, à toi de jouer maintenant
      Manu

  8. Merci manu.. désolé pour le « jeune homme » Parce que sur ta photo tu fais bien jeune. C’est peut être une impression.. autant pour moi 🙂 Sinon, pour la réponse, C’est parfait..Et ça marche . Mais la galère contnue .. Et cette fois-ci le pb c’est vers la fin de la confguration précisément au niveau de la reconnexion juste avant l’étape 6:
    — qd je raffraichis ma page d’admin pour me reconnecter j’ai un joli message d’erreur:  » localhost vous a redirigé à de trop nombreuses reprises.Essayez les suggestions ci-dessous :
    Recharger la page
    Supprimer les cookies
    ERR_TOO_MANY_REDIRECTS »
    — J’ai essayé la suppression des cookies .. résultat: rien!
    — J’a essayé une manip que j’a vu qq part:
    « ajoutez les deux lignes de code suivantes au fichier wp-confg.php , en remplaçant votresiteweb.com par l’hyperlien approprié :
    1 | define(‘WP_HOME’,’http://votresiteweb.com’);
    2 | define(‘WP_SITEURL’,’http://votresiteweb.com’);
    résultat: rien! Et mon projet de constructon urgente de wordpress multisite est tjr au point mort à cause d’une installation qui ne finit pas.
    Merci pour votre précieuse aide

    • Pas de pb Dia 😉
      Sans connaître dans le détail la configuration de ton WordPress, il va être difficile de répondre. Un problème de redirection en boucle peut venir d’un plugin qui était installé avant le passage en multisite.
      Mon article ne tient pas compte de ce cas de figure.
      Cela peut provenir d’une règle de réécriture dans le fichier .htaccess qui est incompatible avec l’installation.

      • j’ai vérifié le module rewrite et c’ est bien coché. J’ai copié le script du fichier .htaccess pour le remettre sur un autre fichier vierge renommé .htaccess en supprimant le 1er. J’ai arrêté et redémarré les services de WAMP mais rien y fait! Mais bon, merci tout de même

      • Oui mais après il faut chercher du côté de WordPress car il s’appuie sur le système de réécriture d’apache pour son système d’URL mais il peut y avoir des plugins installés de redirection, ou qui manipule l’URL et qui au final provoquent des redirections en boucle. Si c’est le cas, il faut chercher de ce côté là, quitte à supprimer les plugins complètement pour tester.
        S’il s’agit d’une installation en partant de zéro, je sèche car je ne suis jamais tombé sur ce cas de figure.

        Bon courage dans tes recherches 🙂

  9. Hello Manu,
    Merci beaucoup pour ce tuto… après avoir bien galéré durant plusieurs jours, il me redonne espoir :))
    Je n’en suis qu’au début de l’installation mais je ne trouve pas le fichier host (étape 2) là où tu l’indiques. En lançant une recherche dans le dossier C:, je trouve ce fichier dans un des sous-dossiers de C:\winsxs.
    Que dois-je faire?
    Merci,
    Eve

    • Bonsoir Eve,

      Si si en principe le fichier à modifier est dans C:\Windows\System32\drivers\etc. Avec l’explorateur Windows descend l’arborescence jusqu’au dossier drivers. Dans la barre d’arborescence ajoute alors le \etc à la fin du chemin et tu devrais voir ce dossier contenant le fichier hosts.
      Il faut de toute manière l’ouvrir à partir d’un éditeur de texte exécuté en tant qu’administrateur comme je l’ai indiqué en réponse au commentaire précédent.
      Dans la boîte d’ouverture de fichier, il faut procéder de la même manière pour atteindre le dossier \etc

      trouver fichier hosts windows

      Voilà en espérant que cela te permettre de poursuivre la suite.
      Manu

      • Je l’ai trouvé… Merci beaucoup!
        Par contre… J’ai 14 lignes de « 127.0.0.1 localhosts ». Est-ce dû au fait que j’ai plusieurs fois installé/supprimé WordPress et les répertoires créés? Dois-je les supprimer ou écrire le nom de mes deux sites à la suite?
        Je précise par ailleurs que parallèlement à l’installation du multisites, je travaille sur un site créé précédemment.
        Merci encore.

      • 14 lignes ???!! 127.0.0.1 localhost çà me paraît beaucoup 😀 Une seule en principe suffit pour faire la correspondance de localhost vers l’adresse IP locale 127.0.0.1
        L’installation de WordPress n’a rien a voir avec ce fichier. Ce n’est pas de multiples essais qui l’ont modifié.

        Oui tu ajoutes tes 2 lignes dans le fichier hosts mais un peu où tu veux 🙂 c’est toi qui voit comment t’organiser pour mieux t’y retrouver

    • Merci Manu,
      Permets-moi de te solliciter une dernière fois mais je butte sur les points suivants :
      – Le répertoire que tu nommes testwp est celui où vont aller se loger testwp1.fr et testwp2.fr?
      – ce que tu appelles {wampdir}, cest C:/wamp ou c:/wamp/www
      Ces infos initiales pourront peut-être me faire comprendre pourquoi lors de la création de mon réseau sur le tableau de bord il m’est seulement indiqué « Comme votre installation de WordPress se trouve dans un répertoire, les sites de votre réseau doivent utiliser des sous-répertoires »
      et si je valide je trouve ensuite « define(‘SUBDOMAIN_INSTALL’, false); » au lieu de define(‘SUBDOMAIN_INSTALL’, true);

      fffff… je vais y arriver… :)))

      • Merci Eve 🙂
        Il y a avait effectivement une petite coquille dans mon paragraphe pré-requis. Le répertoire {wampdir} est bien le répertoire d’installation de WampServer (très souvent c:\wamp).
        Le répertoire testwp est le dossier que l’on va créer dans {wampdir}/www/ (donc par exemple c:\wamp\www\testwp) et dans lequel on décompresse le contenu de WordPress.
        C’est bien ensuite vers ce répertoire que la déclaration des virtual hosts apache va pointer pour les 2 noms de domaine testwp1.fr et testwp2.fr.

        Pour ton histoire de sous-domaine, en fait dans la page de configuration du réseau de site (Cf. étape 5) il faut bien choisir « Sous-domaines » même pour des domaines différents et non pas « sous-dossiers ». C’est un peu plus loin à l’étape 6 qu’il faut ruser un peu pour modifier le sous-domaine vers le second domaine.

        Voilà en espérant que cela te débloque.
        Manu

  10. Bonjour jeune homme,
    Grand Merci pour le tuto . J’ai un souci au tout début de la configuraton au niveau du fichier hosts. En effet j’arrive tout simplement pas à ouvrir le fichier en tant qu’administrateur parce qu’on me le propose pas sur le menu après un bon clic droit sur le fichier hosts? Du coup à chaque fois que je modifie le fichier et au moment de l’enregistrement j’ai un message comme: « vous n’avez pas le droit de modifier ce ficher, contacter l’admin ». Pourtant sur les deux comptes de mon pc je suis bien dans le compte admin.
    merci pour votre réponse!

    • Bonjour Dia,

      Merci pour le « jeune » homme 😉
      Alors ! Le clic droit ne se fait pas sur le fichier hosts lui même mais sur l’éditeur de texte qui va être utilisé pour modifier le fichier.
      Dans ce billet, comme on peut le voir dans les captures d’écran j’ai l’habitude d’utiliser notepad++ et j’étais sous windows 7. Toutefois passé sous windows 10 depuis, ce menu contextuel via le clic droit existe toujours.

      Windows 10 exécuter en tant qu'administrateur

      On peut également utiliser le « Bloc notes » par défaut de windows en l’exécutant en tant qu’administrateur exactement de la même manière.

      Bonne continuation dans le déroulement de l’installation 🙂
      Manu

  11. Bonjour,

    J’ai un petit souci. Une fois le fichiers hosts et httpd-vhosts.conf d’enregistrés, lorsque je retourne sur wamp et à l’adresse testwp, j’ai le message suivant :
    Ce site est inaccessible
    Impossible de trouver l’adresse DNS du serveur testwp.
    Essayez les suggestions ci-dessous :
    Recharger la page
    Vérifier la connexion

    Ai-je loupé quelque chose ?

    • Bonjour Olivier,

      Cela ressemble à un oubli de modification du fichier « hosts ». En effet le fichier hosts remplace les définitions DNS qui font la correspondance entre un nom de domaine et l’adresse IP d’un ordinateur. Si le nom de domaine « testwp » n’est déclaré nulle part (c’est peu probable sur un serveur DNS d’un fournisseur d’accès à internet), tu vas avoir ce genre d’erreur. C’est à çà que sert le fichier hosts.
      Relis bien l’étape 2 de ce billet.

      Manu

  12. Bonjours. Merci pour le tutoriel.
    Ma question est suivant. J’ai déjà un blog wordpress en ligne chrez OVH et je veux creer un autre aussi avec wordpress mais en local pour le debut . Est ce qu’il y aura des probleme dans le localhost puisque j’ai creé le premier blog dans meme ordinateur.
    Ma deuxième question: avoir une installation wordpress pour chaque blog est la meme chose que multisite ?notamment sur le plan ressource et capacité. Et merci d’avance.

    • Bonjour Said,

      Attention j’ai l’impression qu’il y a confusion.
      Un environnement « local » correspond à un serveur web sur ta propre machine et n’a donc aucun lien avec le serveur web de ton hébergement. Il n’y a donc aucun problème puisqu’il y aura 2 serveurs web complètement différent avec aucun lien entre les 2 et donc deux sites web séparés. Par contre le site web en « local » n’a pas vocation à avoir une visibilité publique à moins de faire de l’auto-hébergement mais là n’est pas la question.
      Lors de la livraison

      Une installation pour chaque site n’est pas la même chose qu’une installation multisite. En effet dans le premier cas il faut tout en double :

      • 2 dossiers différents pour y mettre WordPress
      • donc 2 installation de WordPress
      • 2 base de données ou au pire 2 préfixes différents pour que les données des 2 sites n’interfèrent pas entre elles
      • 2 livraisons à partir d’un environnement « local » de développement

      Dans le second (le multisite) il n’y a :

      • qu’une seul dossier avec WordPress
      • donc qu’une seule installation de WordPress avec du paramétrage supplémentaire pour le mettre en multisite
      • 1 seule base de données
      • 1 seule livraison (enfin presque çà dépend sur quoi on intervient)

      En terme de performance, çà dépend plus de ce que l’on met en oeuvre en terme d’hébergement et du niveau de visites des sites que de WordPress lui même.
      Si on a les 2 WordPress sur le même hébergement mutualisé, avec 2 bases de données çà doit se valoir avec une seule installation multisite et une seule base de données. Dans les second cas on va commencer à atteindre les limites un peu plus tôt sur la base de données mais quand on en est là je pense qu’il est déjà temps de penser à quitter l’hébergement mutualisé 🙂

      Manu

  13. Royal!!!!
    ce que je cherchai depuis hier à m’arracher le peu de cheveux qu’il me reste…à voguer sur des vieux tutos pronant le wp mu domain mapping pour y arriver et là sauvé, le tout était plié en 15 mn.
    Maintenant plus qu’à prévoir mon environnment de dev local sur ces bases et je suis paré.
    Merci

  14. Ping : HATLAB - IT | Pearltrees

  15. Bonjour et merci pour ce tutoriel.
    Une question : J’ai déjà installé un site en local. WordPress 4.0 et WampServer. Je suppose que je vais devoir déplacer ce site dans un nouveau répertoire (site1 par ex, puis site2…pour les autres sites) et modifier toutes les adresses enregistrées dans ma base de données afin « de le retrouver » et de pouvoir me connecter sans problème ?
    Merci de votre réponse en espérant que ma question était claire.
    Bien cordialement.
    Pierre BENOIT

    • Bonjour Pierre,

      Merci pour le retour 😉
      Je vais être un peu plus général dans un premier temps pour répondre à cette question.

      Pour gérer plusieurs sites sur une installation Wampserver, il y a plusieurs manières de procéder :

      • en paramétrant des « virtual host »; ce qui permet d’indiquer un dossier précis. Ce n’est d’ailleurs pas forcément un sous-dossier du dossier www, cela peut très bien être un dossier quelque part sur un des disques durs de l’ordinateur
      • en mettant chaque site dans un sous-dossier du dossier www de l’installation Wampserver

      La première implique d’être à l’aise avec la configuration d’Apache, la déclaration de nom de domaine fictif (avec la modification du fichier hosts local). Par contre, si on fait une installation de WordPress en partant de zéro, toutes les URLs seront avec le nom de domaine que l’on aura paramétré dans son fichier hosts.
      S’il s’agit d’un site déjà existant, on ne pourra pas y couper avec WordPress, il faudra modifier toutes les URLs dans la base de données. J’ai déjà cité plusieurs fois dans les commentaires ci-dessus un utilitaire qui fait cela très bien.

      La seconde (celle que j’utilise, parce que je ne fais pas que du WordPress) est la plus simple. On crée un sous-dossier dans le dossier www de Wampserver pour chaque projet/site. Comme pour le premier cas, en partant de zéro, les URLs seront correctes. Pour un site à déplacer dans un sous-dossier (ou en renommant ce sous-dossier pour un site déjà existant), il faudra également faire l’intervention sur la base de données afin de modifier toutes les URLs.

      Donc si je comprends bien ton cas de figure, ton installation WordPress est directement dans le dossier www de Wampserver. Il faut donc effectivement créer un sous-dossier et y déplacer ton installation WordPress. Il faudra alors intervenir sur la base de données pour modifier l’URL (http://localhost) par la nouvelle (http://localhost/site1)
      Par ailleurs tu as du écraser la page d’accueil Wampserver (fichier index.php) par le fichier index.php de ton installation WordPress. Si tu n’as rien fait de particulier (en configuration apache) au pire tu auras une page qui listera tous les sous-dossiers du dossier www.

      Attention, pour un multisite, l’installation WordPress est unique (donc dans un seul sous-dossier) et c’est bien les virtual hosts qui font pointer chaque nom de domaine vers le même sous-dossier. Il ne faut donc pas confondre avec 2 installations WordPress qui auraient rien à avoir entre-elles.

      Voilà j’espère avoir répondu à ta question.

  16. Merci super clair.

    Qu’en est il des performances avec un hébergement OVH Performance justement.

    Est il plus intéressant (ou conseillé) d’utiliser le multi site WordPress et au contraire installer un wordpress par site, même si on utilise le même thème et les mêmes plugin !

    • Bonjour Sylvain,

      Merci pour le retour.
      Les performances est un vaste sujet qui ne s’arrête pas qu’au CMS, à l’hébergement.
      L’avantage de l’offre performance est que tu es sur une offre à ressources garanties (Mutualisée virtualisée) et qu’il est simple d’augmenter la demande en ressources (avec un coût supplémentaire). De plus de base, il est possible d’avoir une base de données SQL privée; 128Mo çà peut-être un peu court dès que le nombre de visites va devenir important mais il est tout aussi simple de basculer vers un SQL privé 256Mo que pour basculer de l’offre performance 1 vers 2 puis 3 ou 4.
      L’avantage du multisite est quand même de n’avoir qu’une seule administration dans ce cas de figure et pour quelques sites, je ne suis pas certains que cela effondre plus les performances que plusieurs sites séparés.

  17. Merci pour ce tutoriel bien écrit et bien expliqué.
    Ça fait plaisir ! 😀
    C’était une des dernières choses que je ne maîtrisais pas sous wordpress.
    Je tente ça bientôt.

    Guillaume

  18. Bonjour,
    Ce tutoriel m’a vraiment été très utile pour mettre en place un multisite, et il n’y en a que peu en Français de cette qualité, ce qui lui fait encore plus sa valeur

    J’ai néanmoins un petit problème dans l’administration côté apparence dans le site qui n’est en en sous-domaine:
    Pour les thèmes : les icônes ne s’affichent pas.
    Pour le theme que j’utilise son panneau de réglages lui non plus ne trouve pas ses images, et comme les boutons sont des images ….. !

    (le site est en sous-domaines. Il va chercher ces images dans site2.site1.org/ wp-content…etc)

    Si vous pouvez m’aider, merci par avance.
    (Je suis plus graphiste que programmeur)

    • Bonjour Dominique,

      Merci pour le retour.
      Pour ton souci, difficile de répondre sans voir concrètement ce qui se passe. Je n’ai personnellement pas rencontrer ce genre de problème. Si tu as fait des manipulation en base de données pour livrer du local vers ton hébergement, c’est possible. Une simple erreur de frappe dans l’URL de remplacement peut expliquer que toutes les URLs des images ne soient pas bonnes. A voir également avec le thème utilisé. Un bon test est de basculer temporairement sur un thème par défaut (un de la série des « twenty »)

      Bonne continuation

  19. Bonjour,

    Merci beaucoup pour ton tuto. J’ai réussi avec succès toutes les étapes. J’aimerai te demander à quel niveau pourrais intervenir le pluggin MU Domain Mapping https://wordpress.org/plugins/wordpress-mu-domain-mapping/
    Je veux dire si c’est quand l’installation Multisite sera en ligne effectivement? Ou s’il est vraiment utile? J’ai un peu de mal à faire le lien.
    Par ailleurs, quelles sont les préocautions à prendre quand je bousculerai mon multisite chez mon hébergeur après avoir faite l’installation en locale que tu proposes (mon hébergeur accepte le multisite 🙂 )
    Merci Catalina

    • Bonjour Catalina,

      Merci et content de voir que ce billet t’as été utile.
      Concernant le plugin MU Domain Mapping, il n’est plus nécessaire avec les versions de WordPress récentes (que ce soit en local ou sur l’hébergement). Je l’avais également utilisé il y a bientôt 3 ans sur un WordPress 3.2 ou 3.3 mais aujourd’hui on peut faire la même chose dans l’administration réseau sans ce plugin. Je vais ajouter cette indication dans les pré-requis de ce billet.

      Il faut juste, en cas de domaine, faire la création en sous-domaine puis venir modifier le sous-domaine par le domaine définitif. Ensuite ce n’est qu’une histoire de réglages au niveau DNS.

      Pour l’installation sur l’hébergement, il faut modifier l’ensemble des URLs conservées dans la base de données par les URLs définitives pour chacun des sites du réseau.
      C’est à dire les adresses du genre http://testwp1.fr par http://mon-site-sur-internet.com et http://testwp2.fr par http://mon-deuxieme-site.com

      Comme je l’ai indiqué dans un commentaire précédent, un utilitaire comme Search And Replace d’Interconnectit fait cela très bien. J’utilise régulièrement la version 3.0.0beta et je n’ai pas rencontré de problème jusqu’à présent avec.

      Bonne continuation dans ton installation.

  20. Bonjour,

    Voilà, je veux me mettre sur WordPress. Je gère déjà quelques sites, mais aucun sous WordPress.
    Je veux donc gérer les prochains avec WordPress, et donc en Multi-sites Multi-domaines.

    J’ai un hébergeur, Web4All, où sont hébergés mes sites, et où j’ai achetés certains noms de domaines.

    La structure est ainsi :

    Racine de mon hébergement
    ————————————
    |
    |- Site 1
    |- Site 2
    |- Site 3
    |

    Si je veux créer un nouveau site, avec WordPress, où dois-je l’installer ?
    A la racine de mon hébergement, ou dans le répertoire de mon nouveau site (|- Site 4) ?

    Et donc, avec WordPress MU, je gérerai Site 4, Site 5, ou même Site 2 si je le change et le passe en WordPress !!!

    J’ai un doute. Merci

    • Bonsoir Christian,

      Désolé pour le délai de réponse :-s
      Je ne sais pas du tout comment on peut gérer l’hébergement chez Web4all, mais pour moi tu vas gérer ton(tes) site(s) WordPress exactement comme les autres sites existants.
      A savoir, tu vas créer ton dossier Site4 dans lequel tu feras ton installation WordPress, puis le paramétrage en multisite. C’est ensuite uniquement du paramétrage au niveau des zones DNS pour faire pointer le nom de domaine vers ce dossier. Pour la déclaration des prochains sites dans le réseau de WordPres, il faudra juste créer les nouveaux sites dans l’administration réseau de sites de WordPress puis comme le premier faire pointer les noms de domaines correspondants vers le dossier d’installation de WordPress.

      Pour ce qui est de la migration, d’un site vers un autre, je conserverai le nom de domaine pour avoir toujours accès à l’ancien site dans que le nouveau sous WordPress n’est pas encore prêt. Pour le nouveau, il est possible de faire un sous-domaine (pointant vers le dossier site4) le temps de sa construction. Attention ensuite lors de la bascule vers le nom de domaine définitif. Il faudra changer toutes les URLs (sous-domaine vers domaine) dans la base de données pour ce site. Il y aura également à prévoir des redirections des anciennes URLs vers les nouvelles (pour le référencement)

  21. Bonjour Manooweb,
    Je suis en phase de créer un site multi-sites wordpress avec un site principal qui redirige vers les autres…
    « Les autres » auront tous une page BLOG, ma question est de savoir si le widget « articles récents » que je mettrais en place sur le site principal pourra récapituler les articles récents des « autres » sites?? Si oui, comment paramétrer cela?
    Merci d’avance!!
    ps: Excellent tuto!!!

    • Bonjour Tonyo,

      Merci pour l’appréciation du billet 😉

      Non le widget de base de WordPress est prévu uniquement pour remonter les articles récents d’un seul site. Il faudra développer un widget spécifique pour permettre de remonter les articles des autres blogs.
      Comme je l’ai indiqué dans une réponse à un commentaire précédent, il faut se reporter au codex ici ou

  22. Bonjour,

    C’est un tuto très complet, est ce que le multi site est compatible avec woocommerce pour mettre sur pieds une place de marché par exemple ?

    Cdt

    • Bonjour Marc,

      Merci !
      WooCommerce est compatible multisite. Ensuite pour ton cas précis difficile de répondre sans un cahier des charges 😉
      Maintenant tu es armé pour faire tes tests sur un environnement local et voir ainsi si la solution WordPress multisite et WooCommerce répond à ton besoin.

      Bon courage.

  23. Salut à tous,

    Je suis coincé et j’ai besoin de votre aide. Tout marche parfaitement bien avec mon multi-site. J’ai mis ça sur un sous-domaine de mon site principale et j’aimerais que des utilisateurs puissent créer leurs blogs.

    J’ai donc un truc du genre : test.sous-domaine.domaine.tld mais j’aimerais que les internautes et les auteurs puissent se connecter sur test.domaine.tld, bref, en gros pouvoir « sauter » le sous-réseau.

    Mais comme je n’ai pas envie de créer autant de redirections DNS que de futurs inscrits, j’espérais pouvoir trouver une solution avec les wildcards des DNS, les redirections PHP et le plugin Domain Mapping…

    Seul soucis, là c’est au delà de mes connaissances, je commence à être perdu. Est-ce que mon envie est réalisable? Des pistes à creuser?

    Merci d’avance!

    • Bonjour Geoffray,

      Pour moi Domain Mapping n’est plus nécessaire. WordPress (comme je l’indique depuis la version 3.5) fait çà très bien tout seul.
      Le « wildcard » DNS est nécessaire pour justement que tous les sous-domaines (créés à la volée) pointent tous vers le même hébergement sans avoir à déclarer chaque sous-domaine.
      Ceci dépend des capacités DNS de l’hébergeur.

      Ce n’est bien évidemment pas traité dans ce billet puisqu’il s’agit de traiter un multi-site sur un hébergement de développement.

      La problématique est plus de créer le site dans le réseau à partir d’une demande de l’utilisateur via un formulaire et de lui donner les accès à l’administration uniquement de son site.
      Manuellement c’est parfaitement jouable et le « wildcard » DNS doit jouer son rôle.
      Si tu souhaites le faire de manière automatisée, je n’ai malheureusement pas la réponse et WordPress ne le propose pas de base. Il faut faire je pense un peu de développement ou trouver l’extension qui le ferai déjà.
      Dans ce cas de figure le « wildcard » DNS devrait fonctionner également.

      Pour le développement se reporter au Codex, ici ou

      Attention, certaines fonctions peuvent être obsolètes ce qui n’est pas le cas de wpmu_create_blog par exemple

  24. bonjour à tous,

    Excellent article .
    Pour le mode hébergé mon hébergeur propose le multi domaine je met donc plusieurs site sur un seul hébergement . je n’ai jamais testé du coup en local comme vous le montrez. J’ai pack chez tophebergement.com et j’ai pas de limite justement sur le nombre domaine que je met pour mon wordpress. je change juste les dns des domaines que je met et biensure je les ajoute dans le bo de wordpress.

  25. Bonjour,

    Je vous remercie pour ce tuto qui rempli bien sa fonction. J’y suis arrivé avec WP 4.0.
    Mon objectif est d’utiliser le multi-site pour proposer plusieurs langues à mon site.

    Bonne continuation

    • Bonjour Benjamin,

      WordPress 4.0 n’est pas vraiment une version avec de gros changements techniques, donc le multi-site continue de fonctionner comme je l’ai évoqué ici.

      Bon courage pour la suite car il y a encore pas mal de travail 😉

  26. Comment faire pour que les domaines fonctionnent même sans le WWW ?

    Aujourd’hui je désire avoir :
    http://www.monsite1.fr
    http://www.monsite2.fr

    et que pour que ça soit propre
    – monsite1.fr redirige vers http://www.monsite1.fr
    – monsite2.fr redirige vers http://www.monsite2.fr

    Aujourd’hui quand je vais sur monsite1.fr, cela me redirige vers une page avec une boucle de redirection : http://monsite1.fr/wp-signup.php?new=monsite1.fr

    Avez vous une solution à part la redirection PHP ?

    Merci !

    • Pour les prochains : le mieux est de ne pas utiliser les www dans les sites. J’y étais attaché mais c’est une erreur. Cela ne vaut pas le coup de bidouiller pour le faire fonctionner avec les www.

      Bon développement à tous

    • Bonjour Ben,
      ta réponse est effectivement dans ton commentaire suivant. L’important est de simuler sur l’environnement de développement le multisite et les 2 domaines. Inutile donc de s’embêter avec le sous-domaine wwww.

      Concernant le message d’erreur que tu as eu, il s’agit plus d’un problème de configuration Apache (au niveau virtual hosts). En local sauf si on a un DNS à disposition, il faut donc tout doubler. En effet, avec et sans le www on a déjà 2 sous-domaines.

      Donc si on reprend l’exemple pour un des domaines dans mon tuto dans le fichier hosts


      127.0.0.1 testwp1.fr
      127.0.0.1 www.testwp1.fr

      dans le fichier httpd-vhosts.conf



      DocumentRoot "d:/wamp/www/testwp"
      ServerName testwp1.fr
      ErrorLog "logs/testwp1.fr-error.log"
      CustomLog "logs/testwp1.fr-access.log" common


      DocumentRoot "d:/wamp/www/testwp"
      ServerName www.testwp1.fr
      ErrorLog "logs/testwp1.fr-error.log"
      CustomLog "logs/testwp1.fr-access.log" common

      On remarquera qu’il n’y a que le ServerName qui change.
      Ensuite WordPress se débrouille tout seul, par exemple dans mon cas c’est sans le sous-domaine www enregistré dans le base de données et donc la redirection se fait toute seule vers cette URL.

      Vous faites la même chose pour le deuxième site et la configuration est opérationnelle en local (je viens de faire le test 😉 )

  27. Bonjour, tout d’abord merci pour ce tutoriel complet. Avant de me lancer dans la procédure, je préfère éclaircir quelques points pour éviter de faire des bêtises.

    Tout comme « coupedumonde2014tv » je suis chez OVH et possède un hébergement multidomaine contenant un nom de domaine principal .com et un second .fr. Mon but étant de créer un réseau de site multilingues, j’ai souhaité lier ces deux sites sous wordpress grâce à votre procédure. Néanmoins, puisque le site « .FR » est déjà existant en temps que domaine indépendant, (il possède un dossier wp indépendant se situant hors de la racine www du .com principal) je me demande comment dois-je procéder pour l’enregistrer dans mon réseau de site puisqu’il n’est pas considérer comme « sous domaine ». (étape 4 et 5).

    Puis-je selon vous, passer par la même procédure et ensuite utiliser un pulg in tel que domain maping?

    Cordialement

    • Bonjour Eva,

      Pour l’avoir déjà fait sur un hébergement mutualisé OVH avec multi-domaines, il n’est pas/plus nécessaire d’ajouter une extension tel domain mapping.
      Le multi-domaines ou les sous-domaines, il faut les voir comme du paramétrage « virtual host » apache. En gros on dit vers quel dossier sur l’hébergement se trouve un sous-domaine ou même un domaine (multi-domaines). Ce dossier n’est pas nécessairement le classique dossier www par défaut.

      Dans WordPress au niveau des sites du réseau multi-site il suffit de mettre le nom de domaine (www est déjà un sous-domaine en fait) – même s’il est différent du domaine principal ayant servit à la mise en place de WordPress -à la place de l’adresse en « sous-domaine ». C’est le paramétrage multi-domaine de OVH qui fait le reste pour que le nom de domaine pointe bien vers le dossier d’installation de WordPress.

      Ensuite, il faut s’assurer que les URLs stockées dans la base de données pour le site en question soient bien avec ce nom de domaine. Un outil comme Search And Replace d’Interconnectit fait çà très bien.

      Voilà en espérant que cela t’aide à finaliser ton installation.
      Bonne continuation

  28. Bonjour,

    Merci beaucoup pour cet article.

    J’aimerais installé wordpress multi site, (sur des nom de domaines, utiliser domain.com comme page d’accueil principale, et mettre l’actualité des multi sites qui seront eux sur site1.domaine.com, site2.domaine.com, etc… -sur des sous-domaines-) mon hebergeur est BlueHost, je me demande comment faire dans le cas ou le host n’est pas local.

    Cordialement.

    • Bonjour,

      Le paramétrage pour la partie WordPress est en principe le même chez un hébergeur.
      Cela dépend ensuite de l’hébergeur et du type d’offre choisie chez celui-ci (mutualisé ou dédié par exemple) et des possibilités de paramétrage qu’il va permettre.

      En principe, il n’y aura pas le paramétrage de serveur Apache chez l’hébergeur. Il faut juste s’assurer que la déclaration de sous-domaines est possible et que la modification des paramètres DNS sont aussi possible pour les faire pointer vers l’installation WordPress multisite.

      Pour ton réseau, il te faudra déclarer 1 site pour ta page d’accueil principale avec le nom de domaine principal (sous-domaine www par défaut) avec ou sans la partie blog puis autant de sites qu’il te faut pour les blogs d’actualités avec chacun son sous-domaine.

      Bon paramétrage et installation
      Manu

  29. Bonjour ,

    Dans le cas d’un hébergement chez OVH avec l’option multi-domaine faut-il aussi activé l’option multi sites de wordpress ?

    Merci
    Cdt,

    • Bonjour,

      Le multi-domaine OVH et le multi sites WordPress n’ont rien à voir.
      En effet le multi domaine permet de faire pointer 2 domaines différents sur un même hébergement soit sur le même dossier (sur un même site, cas également du multi site WordPress), soit sur 2 dossiers différents (sur 2 sites complétement différents qui peuvent très bien ne pas avoir WordPress en commun).

      L’objectif du multi site est d’avoir deux sites (potentiellement différents, pouvant avoir des sujets différents) mais utilisant le même WordPress (hébergés donc dans le même dossier de l’hébergement). S’il y a donc qu’un seul site, WordPress multi site n’est pas nécessaire.

      Si ton objectif est d’avoir 2 noms de domaine pour un seul site, il y a bien nécessité du multi domaine mais pas du multi site. Il faudra par contre privilégier un nom de domaine plutôt qu’un autre pour l’indexation dans les moteurs de recherche pour éviter notamment le contenu dupliqué. Une redirection totale d’un nom de domaine vers l’autre s’impose donc.

      Voilà j’espère avoir répondu à ton interrogation

  30. Bonjour,
    J’ai dans l’idée de créer 3 blogs différents sous wordpress (avec 3 noms de domaine) mais de les regrouper sous un seul site
    Nom du site par exemple – rh autrement
    Blog 1 – créativité
    Blog 2 Voyage
    Blog 3 bien être
    On m’a parlé de wordpress multisite mais à la lecture de cet article, je n’ai pas l’impression que je puisse faire ça. Je pourrais avoir une administration commune pour les trois blogs mais pas créer un quatrième blog « chapeau ».
    Pouvez vous m’éclairer un peu? Merci d’avance
    Passez une belle soirée, cordialement

    Nathalie Chaillou

    • Bonjour,

      Eh bien si, la fonctionnalité multisite de WordPress est faite pour çà : permettre d’avoir plusieurs sites différents (y compris avec des noms de domaine différents) et centraliser leur administration à un seul endroit.

      Pour le site/blog chapeau il suffit d’avoir un quatrième nom de domaine pour le différencier complètement des 3 autres. Rien n’empêchera de faire des liens vers les 3 autres blogs (y compris dans les menus, il suffit d’utiliser la possibilité d’ajouter des liens).

      L’autre possibilité est d’utiliser un des 3 blogs, avec une page d’accueil différente de la page d’accueil(index) de blog. C’est dans les réglages d’origine de WordPress (même sans multisite il est possible de le faire).

      Le première solution pour moi est meilleure et laissera beaucoup plus de liberté sur l’ensemble des 4 sites.

      Bonne journée.
      Emmanuel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *