WordPress : quoi faire après l’installation ?

Après l'installation de WordPressDans la droite ligne du proverbe de l’article présentant ce blog, je débuterai par la locution suivante Faites ce que je dis, pas ce que je fais.

En effet, la première chose que j’ai fait est de me précipiter sur la mise en place du graphisme actuel de mon site internet pour que le blog reste cohérent par rapport à ce dernier.

J’ai enchaîné alors, de manière tout aussi précipitée, sur la mise en ligne et la production des premiers articles.

Biensûr, comme le stipule la documentation de WordPress ici ou ou encore dans de nombreux tutoriels, l’installation peut être faite en 5 minutes et en moins de temps qu’il ne faut pour le faire, vous serez déjà en train de rédiger vos contenus.

Il n’en demeure pas moins, que si l’on se lance bille en tête, on en oublie quelques détails essentiels dont certains auraient du être fait avant même l’installation pour ne pas s’arracher les cheveux par la suite.

Bien qu’ayant effectué, le premier travail préparatoire sur mon poste de travail de développeur (ce qui est plutôt une bonne pratique en soit), j’ai volontairement omis certaines choses dans cette pseudo précipitation afin de montrer, que malgré tout, il n’est pas trop tard pour agir, mais qu’il aurait été utile de réfléchir un minimum avant de démarrer et d’effectuer les choses dans le bon ordre avant même la mise en ligne.

La sécurité

Il faut bien admettre que, quel logiciel qu’il soit (comme tout produit d’ailleurs) ne peut être  garanti sans défaut. WordPress n’échappe pas à la règle.

Le principe même du  logiciel open source (dont fait partie WordPress) en fait sa force puisque l’ensemble de la communauté va travailler à améliorer en permanence la  qualité du logiciel.
Il en fait également sa faiblesse en facilitant la tâche de toute personne mal intentionnée.  En effet le simple fait d’avoir à disposition les sources du logiciel facilite le travail d’analyse afin de trouver les failles, les trous de sécurité afin d’agir sur le site internet.

Sans tomber dans la paranoïa exacerbée, on peut compliquer la vie à ces personnes en appliquant déjà quelques règles de bons sens que j’évoquerai dans un prochain article.

La visibilité

Vous avez produit vos contenus, vous avez mis en ligne votre site internet, votre blog mais vous êtes simplement poser la question de vos objectifs.

Le premier d’entre eux est sans nul doute d’être vu pour être lu 😉 sinon à quoi bon avoir créer un site internet et fait des efforts pour rédiger vos articles ?

Mais comment savoir justement si je vais être lu ? Dans quel mesure ?

C’est pour cela qu’aujourd’hui existent des outils permettant de pister l’activité sur votre site Google Analyticsinternet. Un de ces outils de « tracking » est certainement celui proposé par Google : Google Analytics. Il va vous permettre d’analyser votre audience, la provenance de vos visiteurs (lecteurs), les mots clé utilisés pour trouver votre site internet dans les résultats de recherche.

Un autre outil complémentaire de Google Analytics est sans conteste Google Webmaster Tools. C’est d’autant plus vrai que le premier s’interface maintenant avec le second.
Google Webmaster Tools vous donnera plutôt des informations techniques sur votre site internet : les erreurs et statistiques d’exploration, des statistiques sur le trafic et des suggestions d’optimisations.

En parlant d’optimisation, il en est une, justement, qui est maintenant fréquemment abordée : celle destinée à améliorer le positionnement de ces pages de site internet dans les résultats de recherche. Ce que l’on appelle communément le référencement et plus particulièrement l’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO : Search Engine Optimization).

Et WordPress dans tout çà ?

Eh bien WordPress, n’inclut pas d’origine la possibilité d’effectuer facilement ces différents paramétrages. Mais WordPress est un logiciel extensible lui permettant d’ajouter des fonctionnalités supplémentaires qui n’ont pas été développées dans le coeur du logiciel.

C’est ce que l’on appelle les extensions (Plugins) et elles sont nombreuses aujourd’hui dans la communauté WordPress.

Vous allez y retrouver une extension pour mettre en place le suivi Google Analytics sur votre site avec par exemple l’extension suivante : Google Analytics for WordPress

Vous trouverez également une extension vous permettant les optimisations pour les moteurs de recherche : WordPress SEO by Yoast

Pour les installer, vous passez simplement par la gestion des extensions dans l’administration WordPress de votre site internet.

En conclusion

On comprend bien que l’on peut effectivement créer un site internet et son contenu  à l’aide d’un logiciel aussi simple et intuitif que WordPress mais il ne faut pas le faire dans la précipitation sous peine de perdre en efficacité.

Evidemment comme le montre cet article, grâce à la souplesse de WordPress, on peut rectifier très rapidement le tir. Si ce n’est pas dommageable et avec peu de risque sur la visibilité, cela peut l’être sur la sécurité de votre site internet : c’est ce je traiterai dans le prochain article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *